vendredi 24 décembre 2010

Joyeux Noël à tous!

... Et un sapin rempli de cadeaux.
... Et un Père-Noël, beau, jeune et musclé!

mercredi 22 décembre 2010

Réponse de Normand.

Un homme et une femme, en tête à tête.
- Tu préfères les blondes ou les brunes? demande-t-elle en caressant ses cheveux bruns.
Il répond, d'un air bœuf:
- Ben... ça dépend de la blonde, ça dépend de la brune...

Que répondre à tant de logique?!

vendredi 17 décembre 2010

Danger! L'hiver arrive... Pourquoi donc? A cause de la neige? Du verglas? Des skieurs fous?

Non... c'est la mode du bonnet-Ray Ban qui est dangereuse... parce qu'elle transforme en quelques secondes un mec thon en canon... attention les yeux quand il ôte sa panoplie!

dimanche 12 décembre 2010

Trois amies dans un café pour du Nouvel An.

Nouvel An = soirée qui se déroule une fois par an et qui crée un terrible stress pour toute jeune fille homme qui se respecte, parce que c'est une soirée où il est IMPERATIF de s'éclater, sinon... mmmh... on est ringard!

- Vous faites quoi pour le Nouvel an? demande A.
- Il me manque la robe! dit B.
- Moi le cavalier! dit C.
- ... Et moi il me manque les deux... dit A.
- ASOS vend de superbes petites robes sur internet pour le réveillon! dit C.
- Et pour le cavalier... il y a meetic! dit B.

Sommes nous devenus trop pragmatiques?

mercredi 8 décembre 2010

A la terrasse d'un café, qu'est-ce qu'il y a de palpitant à faire? Mâter les passants, bien entendu.

Assises à une table, Pauline et Paulette observent en gloussant. Un jeune homme passe.
Paulette: - Oh, celui-là, j'en ferais bien mon quatre heures!
Pauline: - Tu n'es pas au régime?

lundi 6 décembre 2010

Une séquence vidéo de la dédicace aux Galeries Lafayette! Comment résister à la tentation de partager cela avec vous?

http://www.facebook.com/video/video.php?v=164354750273150

dimanche 5 décembre 2010

Il y a des expériences qui ne s'oublient pas... comme une séance de dédicace aux Galeries Lafayette de Paris! Quel plus grand rêve pour une passionnée de littérature et de shopping?!

Un grand merci aux Galeries pour cette invitation ainsi que pour leur formidable accueil! Merci à vous tous de vous être déplacés malgré la foule et la neige!

Paris reste la ville lumière...

jeudi 2 décembre 2010

N'oubliez pas: Samedi 4 décembre de 16h à 17h, je dédicace mon roman "Inès Charleston, chroniques d'une fille branchée" à la librairie des Galeries Lafayette de Paris (6ème étage)!

Je me réjouis déjà de vous rencontrer à cette occasion et j'espère vous y voir nombreux!

Cléo

mercredi 1 décembre 2010

Quand un Suisse est en vacances à l'étranger, on lui dit souvent:

- Oh, tu es Suisse?! Donc tu vas au travail avec tes skis!

... A présent: c'est vrai!

mardi 30 novembre 2010

Le lecteur: - Vous pouvez me dédicacer mon roman?
L'auteure: - Avec grand plaisir!
L'auteure pense "Il est mignon!"
L'auteure: - Quel est votre nom?
Le lecteur: - Pour Ginette.
L'auteure: - Votre soeur?
Le lecteur: - Ma femme, elle vous adore!
L'auteure pense "Caramba, encore raté".

dimanche 28 novembre 2010

samedi 27 novembre 2010

Il neige.
Germaine est une femme d'un certain âge, histoire d'être "chébran", elle décide à ressortir sa belle fourrure qui pue la naphtaline... mais les vestes poilues sont le must have de la saison automne-hiver 2010-2011 alors pourquoi se priver...

Elle sort, son vison sur les épaules. Un jeune homme l'interpelle, genre dreadeux-peace&love-SPA.
- Hé Madame, "Plutôt nue qu'en fourrure", vous l'oubliez"?
- Oh, vous savez jeune homme, répond Germaine, je vous l'assure, pour vos yeux, à mon âge, il vaut mieux que je sois en fourrure!

mercredi 24 novembre 2010

samedi 20 novembre 2010

La mode des nœuds, c'est top!

(Hé oui, toute chronique branchée ne veut pas forcément dire inspirée... Vous m'excuserez, il est temps pour moi d'aller clubber!)

mercredi 17 novembre 2010

Un homme vous demande: "Qu'est-ce que tu préfères chez moi?"
Que répondre? Alternatives:

- Ton humour (pas sûr qu'il soit ravi que vous le compariez à Lagaff),
- Ta beauté (mouaif... faut pas pousser),
- Ton intelligence (vous êtes donc fayote?),
- Ton argent (ça a le mérite d'être clair),
- Ta puissance (si vous sortiez avec Superman, ça se saurait!),
- Ton sourire (c'est un homme, pas un cartoon!),
- Ta voiture (sauf si elle est thunée),
- Ton regard (yeux revolvers?),
- Tes fesses (pourquoi pas)
- Ta... virilité (quelle était votre idée première?),
- Ta beauté intérieure (ahahahahahahahahahah)
- Toi (Oh, si ce n'est pas mignon...!)

samedi 13 novembre 2010

Ravie, Janine arrive au restaurant avec Paulo pour déjeuner, jeune homme rencontré à une soirée une semaine plus tôt. Elle l'observe du coin de l'oeil, histoire de voir s'il est toujours aussi mignon à la lumière du jour.

Le serveur arrive et leur demande, dignement:
- Vous voulez une table?

Paulo, du tac au tac:
- Oh non, mettez-nous une couverture sur le sol et on va faire un pic-nic!

mardi 9 novembre 2010

Inès Charleston dans le top 5 des ventes durant deux semaines consécutives, je ne dis qu'une chose, les amis: ça se fête!

samedi 6 novembre 2010

Sally, en bigoudis et peignoir, chante devant la glace de sa salle de bains:
- "Ce soir, je serai la plus belle pour aller danser"...

Son copain entre et réplique:
- Hé bien, y a du boulot!

jeudi 4 novembre 2010

Séances de dédicace prévues:

Le 24 novembre 2010 dès 17h30 à la Fnac de Lausanne;
Le 4 décembre 2010 de 16h à 17h à la librairie des Galeries Lafayette de Paris.
Le 11 décembre de 14h à 16h à Payot Yverdon:


Oulà... avec tous ces magasins, il va être difficile de résister à la tentation shoppingest!... Je crois qu'un sac s'impose!

NB: Message adressé en particulier aux pendulaires: Article sur le livre aujourd'hui dans le journal "20 minutes".

lundi 1 novembre 2010

Petit quizz pour vous testez, chères amies lectrices, vous vous identifiez plutôt à:
1. Inès
2. Maddison
3. Sabine?

Et vous, amis lecteurs, laquelle a vos faveurs?

samedi 30 octobre 2010

Belle découverte ce matin en lisant le magazine de mode EDELWEISS du mois de novembre:

Un article consacré à mon roman en page 48!

Merci à Edelweiss pour cette article, vraiment dans l'esprit du roman!

jeudi 28 octobre 2010

Fête d'Halloween:
- Salut, moi, c'est Jean-Paul.
- Valentine.
- Pas mal ton déguisement!
- ...
- Ton look "prostituée" est vraiment sympa!
- ... je ne suis pas déguisée...

dimanche 24 octobre 2010

Dans la rubrique, "Les hommes viennent de mars".

- Je dois te laisser, dit-il, je dois retrouver Valentine.
- Valentine?! hurle-t-elle, jalouse.
- Elle m'attend au garage, elle va attraper froid...
- Tu me trompes avec une garagiste?
- Valentine... c'est ma Porsche Carrera!

Inutile de lutter: Valentine a gagné!

samedi 23 octobre 2010

Merci à tous de vous être déplacés pour mon roman! C'était un réel plaisir de vous rencontrer!

Amicalement,
Cléo

jeudi 21 octobre 2010

Janine demande très sérieusement à Judith:
- Entre un homme et un sac à main, tu choisis quoi?
- ça dépend de l'homme, ça dépend du sac à main.
- Un sac vintage et un homme qui a déjà servi...
- Je choisis le sac, au moins on peut l'échanger!

lundi 18 octobre 2010

Ooooooooh!!!

http://www.facebook.com/pages/Ines-Charleston-Chroniques-dune-fille-branchee/363651476507#!/photo.php?fbid=10150112055248625&set=a.10150106204448625.318876.515038624

dimanche 17 octobre 2010

Réponse à la phrase "L'homme est une femme comme les autres", moi je dis:

- Ah non! (ça, c'est de l'argumentation!)

Je précise: Les hommes s'épilent le torse, font la cuisine donc s'asseyent sur la banquette (ah oui... l'égalité...), piquent notre crème de jour ou notre mascara (là, il faut s'inquiéter...), n'ont pas le permis de conduire (donc roulent en vélo!), ils portent des jeans slim plus moulants que nous, boivent du coca light ou de la bière au litchi (pourquoi se font-ils du mal?), pleurent devant les couchers du soleil, veulent des bébés, veulent se caser, se marier...

Soit une question: Où sont les hommes?
(Hommage à Patrick Juvet...)

jeudi 14 octobre 2010

http://www.femina.ch/femmes-dici/cleo-buchheim-publie-un-livre-un-rien-dejante
Bonjour à tous, le livre est dès à présent disponible chez PAYOT et à la FNAC!

Merci à tous pour vos messages!

dimanche 10 octobre 2010

Au restaurant:

Lui, dit: - J'aime les femmes mûres, petites, méditéranéennes, brunes, aux gros seins.
Elle, pense: - Je suis jeune, blonde, grande, plate comme une limande et hollandaise.
Lui, dit: - J'aime les femmes indépendantes.
Elle, pense: Je lui dis que j'ai la permission de minuit?
Lui, dit: - Je veux épouser Monica Bellucci...
Elle, pense: Elle est prise, mon Coco.
Lui, dit: - Aucune femme ne me plaît, c'est terrible!
Elle, pense: Il me prend pour son pote ou pour un thon?!
Lui, dit: - Bon, tu viens chez moi?
Elle, pense: Quel goujat!
Mais elle, dit: Ok, tu as deux secondes pour devenir un bel hidalgo bronzé, poilu, au sourire ravageur, grand et séduisant... 1... 2... trop tard!

mercredi 6 octobre 2010

Ami(e)s français(es): le roman est disponible chez vous, qu'en pensez-vous?

Pour la Suisse: encore quelques jours de patience! Tenez-moi au courant dès que vous le trouvez en librairie! J'ai hâte d'avoir votre avis!

dimanche 3 octobre 2010

- Bonjour, dit Suzy au vendeur (pardon, au coach orange), j'aimerais un Blackberry.
- Pour quel usage?
- Pour me la pêter.
- C'est une excellente raison. Mais encore?
- Aller sur facebook...
- Et pour le travail? Besoins de consultation permanente avec votre email pro? Besoin de uploader des info confidentielles, envoi de photos avec résolution optimale? Protection de données sécurisée, gestion, coordination avec email, sms, BBpin... Installation et configuration sur votre terminal + via votre ordinateur... Curve? Bold?
- ...
- Alors, dites-m'en plus sur votre usage afin que nous optimisions votre BB performance active.
- Finalement... vous avez des cartes pour cabine téléphonique?

jeudi 30 septembre 2010

Quand on fait la liste de nos critères masculins, voici les résultats:
beau, sympathique, intelligent, grand, cultivé, musclé (mais pas trop), généreux, amusant, séduisant, fou d'amour, galant, charmant, riche (on aimerait le mettre avant, mais on n'ose pas!), poli, fidèle.

= le prince charmant blond qui cavale vers nous sur son cheval blanc, chevelure au vent et sourire "Denivite".

Alors dites-moi, pourquoi est-ce qu'on s'entiche d'un homme:
con, radin, idiot, inculte, rasoir, goujat, dragueur, fauché, mal-élevé, cuistre, gros ou crevette et mufle?

Une hypothèse: parce qu'on le trouve sexy & dangerous!

vendredi 24 septembre 2010

Qui n'a jamais ressenti ce sentiment:
- Avoir les armoires pleines à craquer;
- Avoir un compte en banque à sec;
- Rentrer d'une journée en comparaison de laquelle l'héroïne du livre "Confessions d'une accro au shopping" passe pour une débutante;

... Et pourtant, en regardant son armoire: "Je n'ai rien à me mettre!"

mardi 21 septembre 2010

Bonsoir à tous,

L'heure est au bonne nouvelle, en tout cas, j'estime que s'en est une, vous me direz si vous pensez la même chose si/une fois que vous aurez lu mon livre:

Dédicace le vendredi 22 octobre dès 17h à la Fnac de Balexert (Genève),
Le samedi 23 octobre de 14h30 à 16h à Payot Lausanne aussi!

En espérant vous y voir nombreux!

Sortez votre IT bag, Inès débarque bientôt!

samedi 18 septembre 2010

100 ème message: Il marque une date importante:

- 1ère nouvelle: hélas suite à des problèmes d'impression, la sortie du livre est repoussée au 4 octobre en France et au 11 octobre en Suisse!

- 2ème nouvelle (the last but not the least... je sais, je suis presque bilingue) A titre de consolation, j'ai l'immense plaisir de vous dire que j'ai été invitée à faire une séance de dédicace à Payot Lausanne le samedi 23 octobre de 14h30 à 16h!

Comptez sur moi pour vous tenir informés! Inès Charleston débarque très prochainement!

lundi 13 septembre 2010

"La meilleure façon de se débarrasser d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez-y, et vous verrez votre âme infectée par le désir des choses qu'elle s'est interdite, par le désir de ce que ses lois monstrueuses ont rendu monstrueux et illicite".

Oscar Wilde était-il en manque ou au régime?

Qu'importe la source: Je n'ai qu'un mot à dire: "Superbe"!

jeudi 9 septembre 2010

lundi 6 septembre 2010

Et maintenant, une page de publicité:

"Si vous êtes un gros paresseux, ou un work-alcoolique en mal de potins croustillants, ou si vous habitez à Ouagadougou, il est possible de commander votre livre préféré (Le mien donc... comment ça, cela ne peut pas être votre livre préféré étant donné que vous ne l'avez pas encore lu?!) sur www.fnac.com!

Voici le lien: http://livre.fnac.com/a2902760/Cleo-Buchheim-Ines-Charleston-chronique-d-une-fille-branchee

Pour les autres: Le livre sera disponible dans toutes les librairies branchées! (euh... les ringardes aussi!)"

vendredi 3 septembre 2010

Avez-vous entendu cette chanson horripilante à la radio ou sur MTV, dont les paroles sont approximativement:

"... Des bijoux de chez Chanel, je n'en veux pas... Ce n'est pas votre argent qui fera mon bonheur... Moi je veux crever la main sur le cœur...".

Moi je lui réponds:

Je te rassure, chère chanteuse, mes bijoux Chanel et mon argent, je n'avais pas l'intention de te les donner!

mercredi 1 septembre 2010

Une règle absolue:

Un fashion faux pas = votre fantasme sur pattes, vous rencontrerez!

La preuve par l'anecdote: je sors de chez moi, arrivée dans le train (trop tard pour faire marche arrière), je réalise que je n'aime pas ma tenue. Pourtant je l'ai choisie, me diriez-vous. Certes... Mais on commet tous des erreurs! Je me dis que le brun de mon pull n'est, en plus, pas assorti au brun de mon pantalon (le cataclysme, donc).

Evidemment, pour couronner le tout, je n'ai pas eu le temps de me maquiller ET je porte mes lunettes.

Evidemment... c'est ce jour-là que je croise mon fantasme masculin sur pattes, que je reluque depuis des mois.

Evidemment, le mois suivant, alors que je sors tout le temps pomponnée et maquillée comme une voiture volé, je ne le vois pas.

Morale de l'histoire: Si j'ai envie de le revoir, je fais quoi, j'enfile mon jogging?

jeudi 26 août 2010

A propos de mecs... la mode du jeans Boyfriends... vous en pensez quoi?
Dans la rubrique, "Mais que veulent-ils, à la fin?", je cite:

- Les hommes qui nous harcèlent... alors qu'ils sont maqués;
- Ceux qui décrètent: "tu es trop bien pour moi!"... euh... attends que je donne mon avis;
- Ceux qui disent: "all you need is love" mais qui dorment dans leur Porsche;
- Ceux qui s'exclament, lors d'un tête à tête aux chandelles, qu'ils aiment les petites brunes (alors qu'on est une grande blonde... ou inversement);
- Ceux qui prétendent qu'on "absolutely fabulous" mais qui ne jugent pas utile de nous laisser la place sur la banquette;
- Ceux qui nous lancent des œillades sexy puis... rien;
- Ceux qui nous harcèlent pour un rendez-vous et quand on accepte, ils disparaissent dans la nature;
- Ceux qui disent que l'éducation, c'est essentiel, et qu'ils ne nous paient même pas un café;
- Ceux qui sont des "poke addicted" mais qui sont surtout des muets;
- Ceux qui disent: "Moi si j'étais un homme, je serai capitaine"... euh là... aucun décryptage n'est possible...

lundi 23 août 2010

Ohohoh...

(mmmh, pourquoi est-ce que je parle comme le père Noël?!)

Dans un mois, c'est la sortie du roman!

J'espère sincèrement qu'il vous plaira! Merci à tous ceux qui se sont inscrits dans le blog et à ceux qui suivent mes posts quasi journaliers (parce que bon... si j'en écrivais tous les jours, ça ferait un peu geek!)

Les Editions les Blogueuses et moi-même sommes en train de nous atteler à la phase finale de la publication. C'est follement excitant!

vendredi 20 août 2010

London:

- ses magasins (yahou);
- son harrods (cf ci-dessus);
- son Topshop (annihile une journée de visite);
- sa reine (euh...);
- ses bijoux de la couronne (ça dépend, c'est cadeau?);
- son prince Charles (ah non, même pas en cadeau!)
- ses petits princes Harry et William (vous savez, moi, les roux...);
- son Pete Doherty (A voir...);
- son David Beckham (ok, mais sans les mouflets);
- son Harrod's (cf. 1);
- ses scones (slurp);
- son easyjet (ça, je vous dirais lundi!)

mercredi 18 août 2010

Mettons-nous un peu dans la tête d'un homme, pour changer.

Une fille lui dit: "Je suis prête dans 10 minutes!": il arrive 10 minutes plus tard. Euh non... dans le langage féminin 10 minutes = 1 heure.

Sa maman lui dit: "Tu es le plus beau": il croit qu'il est le plus beau... alors que...

Une fille lui dit: "Ce n'est pas grave": il pense que ce n'est pas grave... alors que si, ça l'est.

On lui dit: "NON": il pense que c'est peut-être... alors que cela veut simplement dire NON.

Ses potes lui disent: "Tu as trop assuré avec la meuf": il pense qu'il a trop assuré... alors que... pourquoi il n'a pas eu son numéro?!

La vendeuse lui dit: "Il est fait pour vous, ce costume!": il pense que ce costume lui va comme un gant... alors que... le modèle était branché des années 70!

samedi 14 août 2010

Ne dites jamais: "Aujourd'hui, je n'achète rien!"

... surtout si vous êtes en période de soldes...

jeudi 12 août 2010

Votre patron entre dans votre bureau. En trombe.
- Il me faut une réponse immédiate: Si la société fjkgfja fusionne avec la société acahjb, en cédant une majorité de ses parts, est-ce que les créanciers seront désintéressés en cas d'une faillite ultérieure de fjkgfja?

Vous, vous réfléchissez intensément, puis illumination:
- Ben... ça dépend!

vendredi 6 août 2010

C'est:
- Mieux qu'un sac à main de luxe;
- Mieux qu'un beau mec bronzé;
- Mieux que deux sacs à main;
- Mieux qu'un sac à main ET un beau mec bronzé;
- Mieux que deux beaux mecs bronzés (hum...);

... c'est: La maquette de mon roman! Reçue aujourd'hui!

mercredi 4 août 2010

- Je te raconte, dit Mathilde, pendant tout le dîner, il regardait son téléphone.
- Okay... opine Cynthia.
- Après, il est allé téléphoner dehors.
- Okay...
- Après, il m'a dit qu'il avait une copine.
- Okay...
- Qu'il l'aimait, qu'il allait l'épouser.
- Mmmh... Okay
- Après le dîner il m'a dit: "bonne chance pour la suite!"
- Okay...
- Maintenant, Cynthia, conclut Mathilde, j'aimerais que tu me donnes une réponse franche: Est-ce que c'est mauvais signe?

dimanche 1 août 2010

Partir en week-end à Londres pour faire du shopping intensif... euh... pardon... pour visiter le Beckingham ... non le... Buckingham palace (j'y arriverai) peut vite relever du parcours du combattant, surtout si comme moi vous avez choisi un vol low cost dans le but de vous acheter six robes supplémentaires chez Topshop.

Arrivée à l'aéroport. L'avion devrait partir à 19h10. A 20h30, alors que le panneau n'affiche toujours rien, nous demandons à l'information:
- L'avion pour Londres arrive quand?
- A 23h30... pourquoi? répond la femme de l'information.
- Informer la clientèle, c'est en option?
- Nous l'avons pas d'avion disponible...
- Et au niveau d'arriver avant 22h à l'hôtel à Londres, ça se passe comment? ironise-je.
- Nous vous offrons un bon de... 10 francs pour dîner... en guise de dédommagement.
- Et on mange quoi avec 10 francs... à Genève?!

Le lendemain, avion de 6h30.
- Retard de 4 heures... voire plus.
- Pourquoi? je demande.
- Euh... nous n'avons pas d'avion disponible.
- Ah pardon, je croyais que vous étiez une compagnie aérienne...

Résultat: Harrod's attendra. On aurait pu croire que ce week-end permettrait de faire des économies... même pas: Genève est très bien pourvue en boutiques!

mercredi 28 juillet 2010

Dans la rubrique: "Tout fout le camp":

Plastic Bertrand a admis ne pas être l'interprète de "ça plane pour moi".

Un mythe s'effondre...

lundi 26 juillet 2010

Quiz 1

Quel est le nom de la meilleure amie d'Inès?

A. Huguette.
B. Maddison.
C. Roger.
D. La réponse D.

Réponse à découvrir dans deux mois dans le roman: "Inès Charleston, chroniques d'une fille branchée".

PS: Si vous voulez gagner un million en récompense de cette bonne réponse, il va falloir que je vende beaucoup de livres!

jeudi 22 juillet 2010

Pas toujours évident de savoir comment se comporter avec un bel éphèbe, voilà quelques conseils à emporter dans votre valise (que dis-je dans votre malle... avec porteurs intégrés, s'il vous plaît!)

Il vous dit: "Tu es libre demain?"
Vous aimeriez dire: "Oui, A 18h, 19, 20, 21, 22?... Quand tu veux!"
Vous direz: "Mmmh... non"

Il vous dit: "Tu trouves que ça me va bien, ce short et ces tongs?"
Vous aimeriez dire: "Beurk, non! Pas avec tes mollets blancs et poilus!"
Vous direz: "Mais tu es toujours beau, mon chéri, voyons!"

Il vous dit: "Je peux pas ce soir"
Vous aimeriez dire: "Demain?"
Vous direz: "Moi non plus, j'ai... bridge" (ou scrabble, si vous êtes d'humeur fêtarde)

Il vous dit: "Tu n'as pas grossi?"
Vous aimeriez dire: "Goujat!"
Vous direz: "Goujat!"
Là, au moins, on est d'accord!

mardi 20 juillet 2010

lien avec fnac.com

Et maintenant, une page de publicité!

http://livre.fnac.com/a2902760/Cleo-Buchheim-Ines-Charleston-chroniques-d-une-fille-branchee?Fr=0&To=0&Mu=-13&Nu=1&from=1&Mn=-1&Ra=-1

samedi 17 juillet 2010

- Je suis au fond du trou, dit Paulette.
- Ben... prends une échelle! répond Pauline.

Logique...

mercredi 14 juillet 2010

Sur le quai de la gare, un skate-boarder de 15 ans, petite caillera, boutonneux, qui se la joue rebelle avec sa casquette verte à l'envers et ses baskets Globe taille 45 (il faudrait lui dire que Louboutin vient de créer une collection homme).

Il m'interpelle:
- Comme elle se la pète avec son sac Gucci!

Moi, choquée:
- C'est un Vuitton, inculte!

dimanche 11 juillet 2010

Poulpomania

A mon avis, après la mode du pied de poule, un nouveau motif va naître sur les vêtements des filles/hommes branchés:... le pied de poulpe!

samedi 10 juillet 2010

SOLDES!

Moment ô combien dangereux pour tout shoppeur addicted qui se respecte. Il faut se préparer psychologiquement: comme les sportifs pour les JO ou les footballeurs pour la coupe du monde (si possible... mieux que les Bleus!)

Enfiler des chaussures qui permettent la course mais également le combat (éviter les Louboutin avec un talon de 20 cm... quoique... vous pouvez vous en servir comme arme contre la fashionista qui tente de vous arracher votre T-shirt Maje soldé 70%); éviter les vêtements sur lesquels vos adversaires pourront avoir une prise et vous mettre au tapis au moment où vous aurez repéré la IT-pièce de la collection!

Mais surtout, le pire ennemi du soldeur addicted: c'est lui-même! Pourquoi? Parce que soldé 80%, tout vêtement devient potentiellement envisageable: le slim imprimé léopard bleu: idéal pour une soirée déguisée; le short taille 34: idéal après un régime soupe aux choux d'une durée de 6 mois; le T-shirt déchiré: idéal comme habit d'intérieur (euh... franchement, vous en avez déjà mille que vous ne mettez jamais simplement parce que vous ne portez jamais d'habit d'intérieur).

Bon... maintenant que nous avons toutes les cartes en mains: A vos marques, prêts, partez!

mercredi 7 juillet 2010

Qui peut me dire sans mentir:

- Oui, j'ai compris la règle du hors jeu!

Je parle du foot... pas de l'émission hautement intellectuelle de MTV: Dismissed, dont le principe est plus simple: Une fille + deux garçons (ou l'inverse). Le but est d'éliminer le plus moche... pardon celui qui a une moins lumineuse beauté intérieure...

Ma culture vous impressionne? Suite au prochain numéro, avec l'explication croisée de "Room raiders" et des déménageurs bretons...

vendredi 2 juillet 2010

Il y a deux sortes de râteaux, au propre ou au figuré:

1. Le râteau: définition selon le Robert: n.m. outil fait d'une traverse munie de dents séparées, ajustée en son milieu à un long manche.

2. Le râteau: Ou l'acte d'envoyer paître quelqu'un (et inversement).

... Comme quoi, le râteau a toujours un rapport avec le jardinage!

mercredi 30 juin 2010

- "Il me dit que je suis belle, qu'il n'attendait que moi, il me dit que je suis celle, qu'il veut blottir dans ses bras", déclare Suzy péremptoirement.
- C'est ce qu'il t'a dit? demande Suzon, hébétée.
- Non... ça c'est une chanson de Liane Foly...
- Ah... Et lui, il t'a dit quoi?
- Il m'a demandé si je prenais du lait ou de la crème dans mon café...

lundi 28 juin 2010

Dans une boîte de nuit, il y a:

- Le gros lourd. Pas difficile de le repérer: il porte des lunettes de soleil et une doudoune alors qu'il fait pratiquement nuit et environ 30 degrés. Il reluque tout ce qui passe et à la main baladeuse. Se déplace souvent en meute.
- Le ringard. En général, le ringard est venu tout seul, on le voit arpenter la boîte avec ses petites lunettes et son T-shirt avec logo publicitaire.
- La nightclubbeuse. Toute de paillettes vêtue, elle porte un top irisé, un short assorti, les énooormes boucles d'oreille strassées (H&M, car la nightclubbeuse est fauchée à force de clubber). Bref, une boule à facettes sur pattes.
- L'hystérique. Elle cri dès qu'elle entend une chanson qu'elle connaît, hurle en disant que c'est "trop de la bombe", dans comme une folle en agitant ses cheveux et finit la soirée coiffée comme un épouvantail. "She's a maniac on the dancefloor".
- Le DJ (parce que sinon... y a pas de soirée).
- Le groupe de filles. Elles cherchent, pouffent comme des cruches. se tapent du coude en disant: "hé, tu as vu celui-là?", dansent en rond.
- Les hommes au bar, qui observent la scène. Ne semblant pas comprendre le but du jeu. Ouhouh les garçons, on danse! Si on les contraint, ils font un ou deux pas chassés et retournent en courant au bar.
- Les gens du carré VIP. Ils s'accrochent à leur canapé comme si leur vie en dépendait. Ils tueraient quiconque ose s'approcher de près ou de loin à leur magnum de champagne. Le but étant de regarder de loin la troupe de danseurs et dire que c'est tellement mieux au carré.
- Le vieux porc. Avec un cigare. Ah zut, maintenant, c'est interdit. tant pis, il mettra son barreau de chaise dans la bouche sans l'allumer.
- Les troupeaux de gamins de 16 ans! L'invasion! Et on se dit qu'à leur âge, on ne s'habillait pas ainsi. "Ah... de mon temps..."

jeudi 24 juin 2010

Le jour de notre anniversaire, on espère toutes. Toute fille qui se respecte fantasme un peu, on pense: un bel inconnu va sûrement m'envoyer une gerbe de roses (au moins), avec un mot, genre:

"Depuis que je t'ai aperçu, mon coeur a fondu".
... Un peu niais, mais je lui pardonnerais.

De retour du travail... rien.

On espère que le canon que l'on a repéré va nous écrire sur facebook, on attend un sms.

Puis soudain... numéro de téléphone inconnu! 3 appels en absence!

Le numéro inconnu rappelle, notre coeur bat la chamade:

- Allô?... c'est toi mémé... ah tu m'appelles depuis le téléphone d'une amie...

dimanche 20 juin 2010

Je regarde le foot (hé oui!).
Je remarque que les brésiliens sont frileux (ils mettent des pulls sous leur T-shirt).
Je remarque que les présentateurs de la tsr aussi.
Je remarque que Kaka est très mignon.
On me fait remarquer qu'il est déjà marié.
Je me dis zut.
D'un côté, l'épouser, c'est également adopter son nom. Pas facile pour nos hypothétiques futurs enfant,imaginez les remarques pendant la récréation...

samedi 19 juin 2010

Alors que je me balade dans la rue, faisant un peu de lèche-vitrine (ou bavant carrément sur la vitrine de la boutique Vuitton), je vois soudain un bel éphèbe fendre la foule dense, s'approchant de moi. Le genre fantasme sur pattes: grand, brun, so caliente, cheveux soyeux, barbe naissante, hâle léger, mince mais pas trop...

... hum... je me calme!

Ralenti sur image. La scène passe en noir et blanc. Je me trompe ou il semble m'avoir remarqué?

Soudain, il me fait un sourire à faire fondre Angela Merkel (c'est dire!).

Je souris comme une cruche au moment où nous arrivons face à face. Puis... il continue son chemin! Honte à moi, il continue d'avancer. Jalouse, je me retourne pour voir la chanceuse qui l'attend.

- Ah non... c'est un chanceux! Je remarque alors qu'il embrasse avec passion un petit gros.

Le monde est mal fait.
PS: En plus, il a des mauvais goûts masculins!

mercredi 16 juin 2010

- Youhou, la Suisse a gagné son premier match de l'Euro!

... sourire légèrement démoralisé de votre moitié.

- L'Euro... hum... je ne savais pas que l'Afrique du Sud était le 28ème Etat membre de l'UE!

mardi 15 juin 2010

Comment assortir son sac à main à son copain?

- Il a une mèche et est bcbg: un kelly d'Hermès fera votre bonheur.
- Il est bobo: le sac 24h de Gérard Darel ou un Chloé.
- Il est branché-classique: le speedy de Vuitton, en monogramme svp.
- Il aime les marques: tout Gucci avec sigle apparemment.
- Il est grassouillet: un sac Marina Rinaldi.
- Il est parisien: un sac matelassé de Chanel.
- Il est un peu out: la baguette de Fendi.
- Il est branchouille, tendance arty: un sac Balenciaga.
- Il n'aime pas les marques mais quand même: Le bottega veneta tressé.
- Il est ethno: un sac Etro (si très éthno, un sac en poils de lamas).
- Il est plouc: un sac migros en papier.
- Il est bcbg-coincé: un sac tods (beige et cuir dur si possible).
- Il est basique: un sac Longchamps pliable.
- Il est pointu dans son style: un Miu Miu.
- Il est vieux: un Ferragamo.
- Il est goth: le sac en forme de cercueil (euh non... plaquez-le plutôt).
- Il est un peu fauché mais il veut quand même essayer: un Furla.
- Il est cheap: un Miss Sixty.
- Il a 15 ans (et vous aussi): un Eastpak.

J'en oublie?

vendredi 11 juin 2010

S'il vous dit...

S'il vous dit: "On s'appelle": il n'appellera pas.
s'il vous dit: "Je te trouve sympa": il vous trouve moche.
s'il vous dit: "Mais oui, elle te va, cette robe": il vous trouve grosse.
s'il vous dit: "Non": c'est non et pas peut-être.
s'il vous dit: "Tu me passes le numéro de Veronica?": c'est un goujat.
s'il vous dit: "Je peux pas, j'ai scrabble": c'est foutu.
s'il vous dit: "Viens jouer au scrabble chez moi": c'est bien parti.
s'il vous dit: "Il est joli ton sac vintage édition 1978 limité": épousez-le.
s'il vous dit: "Viens, allons faire les boutiques ensemble": il est homo.
s'il vous dit: "J'ai revu mon ex": c'est que vous êtes aussi son ex à présent.
s'il vous dit: "Je loupe le match pour te voir": il est transi d'amour.
s'il ne vous dit rien: il ne faut pas vous faire un dessin!

dimanche 6 juin 2010

samedi 5 juin 2010

A la plage, Valentine dit à Sandrine:

- Celui-ci, c'est un cycliste.
- Celle-là, elle porte souvent un pendentif Chanel.
- Tu vois celui de gauche, il n'enlève pas souvent ses chaussettes, si tu vois ce que je veux dire...
- Le roux là, il porte tout le temps une casquette.
- Celle qui vient devrait éviter de tout le temps porter des corsaires, ce n'est plus à la mode.
- Lui, il a une Rolex.
- Celle marche bizarrement porte toujours son Speedy accroché à son bras droit... quoique... c'est peut-être un Kelly.
- Le mec bodybuildé là porte souvent des strings... beurk
- Et son pote quitte apparemment rarement ses Carrera.
- Celui-ci qui nous tourne le dos, c'est un fou de travail.
- La fille qui l'accompagne par contre, elle travaille seulement à temps partiel.

- Mais comment tu sais tout ça, s'exclame soudain Sandrine, ils sont tous en maillot de bain et sans aucun accessoire!
- Facile... regarde la marque de leur bronzage!

vendredi 4 juin 2010

Dilemme cornélien:

Sac, chaussures ou foulard?
Sommes-nous mieux au naturel?

Une star hollywoodienne, en résumé:

- c'est une moumoute sur pattes;
- elle a des faux seins;
- des faux ongles;
- une gaine;
- maquillage à la truelle;
- de l'autobronzant (orange);
- photoshop;
- des faux admirateurs;
- des doublures pour les scènes de nu;
- du collagène un peu partout: rides, seins, bouche, fesses, pieds (euh non peut-être pas...)...

Alors les garçons,vous fantasmez toujours sur Scarlett Johansson?

Bon, d'un côté... le naturel de Maïté...

mardi 1 juin 2010

samedi 29 mai 2010

Les hommes aiment-ils les chieuses?

A la question: les hommes aiment-ils les chieuses, voici les réponses récoltées auprès de la gente masculine:

- ça dépend.(un indécis, merci d'avoir fait évoluer le débat)
- Avec ou sans frites? (un gourmand qui n'a, accessoirement, rien compris au sujet)
- Moi, tu sais les filles...(un ami homo)
- Ah non, les filles, c'est à la popote! (un ami très macho... et goujat)
- Faut qu'elle me résiste mais pas trop (qu'entend-il par là?)
- Oui mais non. (cf.1)
- Tout sauf les grandes gueules, ça me fait peur! (un peureux)
- Tu entends quoi par chieuse? (un ami qui apparemment ne parle pas français)
- Oui, rien de plus sexy qu'une femme qui m'emmerde! (un fou?!)
- Alors faut vraiment qu'elle soit canon (A voir la tête de sa copine, celle-ci est sûrement très gentille)
- Pour la nuit ou la vie? (on ne répond pas à une question par une question!)
- Oui mais pas trop (Ah non, c'est tout ou rien)
- Non, pour ça, j'ai déjà ma mère (logique)
- Ok, si elle sait bien faire les hamburgers (numéro 2 sort de ce corps!)
- Faut pas qu'elle soit trop gentille non plus (t'inquiète, ça, c'est rare)
- Alors moi je serai un chieur aussi! (Ah non, c'est interdit)

Nous voilà bien avancés...

mardi 25 mai 2010

- Si j'en prends deux, vous m'offrez le moins cher? demande-t-elle.
- Nous sommes aux galeries Lafayette, Mademoiselle, pas chez Monoprix! répond le vendeur.
- Oh, il ne faut pas exagérer non plus, on n'est pas chez Colette!
- En tout cas, Marc Jacobs ne fait pas de duo pack!
- C'est possible de payer en plusieurs mensualités?
- On peut peut-être trouver un arrangement...
- Un euro par mois pendant... 900 ans?
- Je crois que ça ne va pas le faire.
- J'exige de parler au directeur!
- Monsieur Houzé est absent aujourd'hui... il est dans son autre entreprise...
- Où ça?
- Le Monoprix.
- Bon, je vais tenter, peut-être qu'ils y seront plus conciliants...
- Oui, tentez, il y a une promotion sur les Tupperware qui se termine aujourd'hui!

samedi 22 mai 2010

Janine et Judith dans un café:
- Et lui?
- 5...
- Tu es dure! Moi je lui mets 6. Et celui-là?
- Le roux?
- Non, celui avec le pantalon beige.
- Allez, 4, et encore, je suis gentille.
- Moi je lui mets 2, il est cul bas.
- Moi j'aime bien les cubains, pourtant... Et le grand là?
- Pas mal... allez, 8
- Je lui mets un 7.5.
- Et le petit là-bas, un peu chauve.
- Oulà, 2!
- Allez, 1... de présence.

Alors qu'elles sont en train de pouffer comme deux gourdes, deux hommes passent devant elle et l'un dit à l'autre:
- Et les deux filles, là?
- Bof... 1 et 3...

Et continuent leur chemin. Stupeur. Puis Judith regarde Janine et dit:
- Le 1, c'est laquelle de nous deux?

mercredi 19 mai 2010

Marion, parce que c'est son nom, reçoit un appel.
- Le client est bloqué à Londres à cause du volcan Eyjafjöll...
- A vos souhaits!
- Non... ça c'est le nom du volcan.
- Ah...
- Juste pour vous dire que la réunion est annulée. Il faut transmettre l'info à votre boss!

Il est en déplacement, sans son iphone (est-ce possible?), alors elle lui écrit un sms (oui, certaines personnes ont encore un simple téléphone portable), cherche parmi les modèles celui où il est écrit "Réunion annulée".
Envoi.
Puis... stupeur: elle réalise qu'elle s'est trompée. Au lieu de lui envoyer le modèle numéro 4, elle lui a envoyé le 5: "Moi aussi, je t'aime".

lundi 17 mai 2010

- Non, Vuitton n'en a pas fait dans ce modèle, dit le vendeur, excédé.
- Non... Chanel non plus.
- Ni Zara!
- Quoi? En rose?
- Bien sûr, il y a plein de poches pour le rangement.
- Oui, aussi pour votre rouge à lèvres.
- Mais oui, il va très bien avec la couleur de vos cheveux.
- A la lumière du jour aussi.
- Si ça s'assortit avec tout? J'en sais rien, moi!
- Ah non, en boîte, ça sera pas idéal.
- Pour aller à un cocktail non plus...
- Pour faire vos courses... oui... pourquoi pas...
- Bon, vous le prenez ce chariot de golf ou...

...

- Non, les caddies ne sont pas ici...

samedi 15 mai 2010

"Aimer, ce n'est pas regarder ensemble dans la même direction, c'est se regarder l'un l'autre"

(Antoine de Saint-Exupéry... a contrario)

mercredi 12 mai 2010

1er rendez-vous.

- Pourquoi il me regarde comme ça? pense-t-elle.
- Mais pourquoi il me regarde comme ça?
- Quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueule?! (Ah non, une jeune fille bien élevée n'a pas de telles pensées!)

- Excuse-moi, dit-il soudain comme sorti de son mutisme, mais je n'ai pu m'empêcher de remarquer que le haut de ton sourcil droit est mal épilé!

(le style Coco Chanel, il ne connaît pas!)
La drague en 10 leçons:

1. Habillez-vous sexy-joli. Une robe noire par exemple(si vous avez des mollets de déménageuses, optez pour les pantalons... pas slims).
2. Ne forcez pas trop avec le maquillage, le genre travesti n'est pas toujours indiqué pour draguer.
3. Pensez au détail (même si, contrairement à nous, les hommes ne regardent pas en premier nos chaussures).
4. Enclenchez votre radar. (si si... ne faisons pas les innocentes, nous avons toutes 2-3 critères qui nous permettent de LE trouver dans la foule).
5. Trouvez votre proie. (Evitez les hommes en bande (parfois lourds), les totalement seuls (sans ami... mauvais signe, les "en chasse", les bourrés (vous voulez vraiment qu'ils vomissent sur votre nouvelle D&G?), les coincés (parce que bon), les homos (parce que bon).
6. Attaquez. (En finesse, marchez dans sa direction, faites semblant de ne pas l'avoir repéré).
7. Regardez. (D'où le maquillage, si à la truelle, ça tue tout; si trop fade aussi)
8. Ignorez. (Parce que bon, c'est lui le garçon, c'est donc à lui d'agir)
9. Re-regardez.(Pour le cas où il n'aurait toujours pas compris!)
10. S'il est parti, c'est que vous n'avez pas suivi le conseil n°1.

lundi 10 mai 2010

Un grand philosophe (Pamela Anderson) donne un conseil beauté aux femmes désirant faire attention à leur ligne: il faut se brosser les dents immédiatement après le repas, cela éviter les fringales (d'un côté, c'est vrai que le chocolat mentholé... il y a mieux).

Quelque temps plus tard, un autre mouvement de sages (Jessica Simpsons) donne une autre astuce beauté: Il faut se laver les dents seulement une fois par semaine, sinon on détruit l'émail de nos sublimes dents blanches.

La vraie question: est-ce mieux d'être mince et édentée OU grosse avec un sourire éclatant mais une haleine de chacal?

dimanche 9 mai 2010

James sort. Tout fringuant, cheveux en arrière, chemise soigneusement déboutonnée.

- Papa!
- Quoi? répond celui-ci, déjà suspicieux.
- Tu me prêtes la Jaguar?
- Ah non, la dernière fois, un de tes potes a vomi dedans.
- On était jeunes à cette époque...
- Hmm... C'était il y a deux mois.
- Justement, j'ai mûri. Bon, la Mercedes alors...
- Ah non, mes clubs de golf sont encore à l'intérieur. Je ne tiens pas à ce que ton débile de pote (Ulrich, donc), s'en serve comme canne à pêche comme la dernière fois!
- C'était il y a mille ans.
- Hum... deux semaines?!
- Bon, je prends le taxi. Ils sont où les cigares? Tu me prêtes mille balles?
- Ah non, déjà que ta mère n'arrête pas de les donner au jardinier! Concernant le fric, je te rappelle que tu travailles!
- Ce que tu es pénible! J'ai 28 ans!
- Justement. Tu as la permission de 2 heures.
- Mais quel bagne ici! Bon, tu as vu mon... talc?
- Je l'ai jeté hier soir... ainsi que ta plantation de... tomates.

samedi 8 mai 2010

- Ah non!
- Non?
- Tu ne vas pas sortir comme ça!
- Maman, le chemise bûcheron, c'est la grande mode!
- Quand même, pour sortir le soir...
- Tu vas à un bal habillée comme ça? demande ma mamie, visiblement choquée.
- C'est un bal électro, mamie, le chignon gâteau n'y a plus court.
- Tu ne veux pas mettre une fleur, pour rendre le tout plus féminin? insiste ma maman.
- Ok, je me change.

- Ah non, tu ne vas quand même pas mettre une jupe si courte! s'exclament-elles en choeur à mon retour dans la pièce.

Puis ma maman:
- En fait si, il y a une araignée sur le mur du salon. On a besoin d'un homme qui vienne l'attraper.

mercredi 5 mai 2010

"Louboutin, quand tu nous tiens!"

- Excusez-moi... demande-t-elle.
- Oui?
- Cette paire d'escarpins Louboutin, vous l'avez en pointure 42?

Sourire mesquin de la vendeuse.

Pourquoi toute paire de chaussures, aussi jolie et mignonne qu'elle soit en 36, prend-elle immédiatement des allures de péniches de femme de ménage passée la pointure 40?

La vendeuse répond:
- Le rayon des hommes, c'est à droite! Si vous voulez des talons, il y a le magasin de travestis à 100 mètres.

lundi 3 mai 2010

Vendredi, j'ouvre ma boîte email.

Et je souris.
Un peu bêtement, je dois l'avouer.

Puis, je pousse un cri strident (je suis une fille).
J'appelle ma maman (je suis une fille).
Je lui demande de revenir regarder (cf. ci-contre).
Elle arrive.
Elle pousse aussi un cri content (c'est une fille).

Elle appelle mes deux sœurs (c'est une maman).
Rebelote.

Pourquoi tant de cris hystérique?
Non, je n'avais pas reçu le catalogue des dieux du stade.
Non, ce n'était pas une publicité pour les sacs Vuitton soldés 99%.
Non, on ne m'annonçait pas que j'avais gagné au Loto.

Non... j'ai reçu vendredi le projet de couverture de mon roman et c'est une très jolie découverte!

vendredi 30 avril 2010

Un mécheux est:

- Un homme qui a une mèche (logique);
- Un homme bcbg (en principe... non, la coupe mulet ne fait pas d'un homme un mécheux;
- parfois rebelle (oui, comme Mick Jaggers ou les BB Brunes (le premier, on le présente à notre maman (ou pas), les seconds à notre petite soeur (ou ...);
- Un mec fashion (oui, sachez qu'à présent, la mèche est in... attention cependant à la mèche avec une raie sur le côté... risque que ringardite aiguë);
- Un jeune homme qui aime jouer au golf (il a même le permis voiturette);
- quelqu'un qu'on osera présenter à notre maman (enfin!);
- un homme qui aime les voitures (cf. voiturette);
- souvent avec des boutons de manchettes (mais oui, il porte souvent les Paul Smith, vous savez celles avec les têtes de mort (parce que le mécheux est un mec, n'oublions pas!);
- toujours en train de fuir la pluie (pas très viril, ça!);
- en permanence en train de remettre sa mèche (assez sexy, il faut l'avouer!);
- hélas, souvent trop jeune (réf. au commentaire précédent!): Pourquoi les jeunes hommes mécheux de trente ans sont-ils tous Parisiens? (pour aller boire un café... c'est parfois un peu compliqué...);
- snob (mais on lui pardonne);
- -il l'avenir de la gente masculine?

mercredi 28 avril 2010

sms

Un jeune homme contacte une jeune fille dont il a obtenu le numéro lors d'une soirée. Un peu timide, il se décide à lui écrire des sms et préfère ne pas lui téléphoner.

1er texto, détaché: "ça m'a fait plaisir de te rencontrer...". (Notez quand même les "...")

Pas de réponse.

2ème texto, suppliant: "Est-ce que cela te dirait d'aller boire un verre vendredi prochain?"

Pas de réponse.

3ème texto,vexé: "De toute façon, je n'avais pas soif!"

lundi 26 avril 2010

A présent, quand des amies se retrouvent, cela donne souvent ça:

- Je suis sortie samedi soir et j'ai rencontré un mec hyper mignon au carré VIP!
- Non?! Trop cool! Montre-le-moi! Il est sur facebook?
- Oui... mais il est pas terrible sur la profil picture.

Elle prend son iphone (ou blackberry, tout dépend de ses croyances).
- Voilà, c'est lui!
- Oh mais la photo est tout petite! Tu veux pas l'adder pour qu'on voit ses pictures?
- J'ose pas, ça fait un peu addicted.
- Mais si, envoie-lui une friend's request!
- Et s'il m'ignore?
- Ben... tu te seras pris un cyber-râteau. Allez, vas-y, tu n'as rien à perdre!
- Si... ma dignité.
- Vous avez qui comme friends in common?
- Ah flûte (dans ce blog, on ne dit pas de gros mots), trois de mes ex.
- ... le monde est petit!
- Bon, ok, je l'adde.

Le lendemain:
- Alors, vous êtes amis?
- Oui..
- Et?
- Il est married!

PS: Dites-moi, les garçons, est-ce que vous faites cela aussi?

vendredi 23 avril 2010

"Tonight gonna be a good night"...

ou pas.

- Mes cheveux ont l'air de rien.
- Ma tête non plus.
- J'ai rien à me mettre.
- Mes copains sont démotivés.
- Même en rentrant le ventre, j'entre pas dans mon jeans.
- Il fait froid.
- J'ai mal aux sourcils.
- Je me suis levé du pied gauche.
- Il ne m'a pas rappelé.
- J'ai fait une maille à mes collants.
- La musique est pourri.
- Je trouve plus mon push up fétiche.
- Y a plus le Bigdil à la télé.
- Je trouve plus la seconde chaussure.

... Bon, c'est pas tout, mais je dois vous laisser, je dois me préparer pour sortir. Et comme vous avez pu le remarquer... il y a encore du boulot!

mardi 20 avril 2010

Résumé de mon livre

Inès Charleston, adorable fashion victim fraîchement diplômée, entre dans la vie active au sein d’une grande boîte de marketing. Avec son lot de désillusions : son fantasme masculin n’a pas rappelé, son travail n’est pas follement trépidant, le sac qu’elle reluque coûte un mois de son salaire, sa coupe de champagne s’est renversée sur sa robe hors de prix, les canons sont casés, les ringards sont collants.

Découvrez le récit désopilant des aventures d’Inès Charleston, jeune fille amusante, citadine, branchée, bcbg, dragueuse, gaffeuse, clubbeuse, gossipeuse, et de son groupe d’amis, aux caractères aussi différents que complémentaires.

Ou l’art de manier la futilité avec brio !

lundi 19 avril 2010

Un homme et une fille se rencontrent dans une soirée:

- Que fais-tu dans la vie? lui demande-t-elle.
- Je suis artiste, répond-il.
- Merveilleux! Quel art? Peinture? Sculpture?
- Tu ne comprends pas, je suis un artiste.
- ...
- Je vis artistiquement, je mange artistiquement, je dors artistiquement, je respire artistiquement...
- ... Tu es au chômage?
- Oui, mais artistiquement.

vendredi 16 avril 2010

Mon coiffeur (ce texte pourrait suivre la réflexion d'un de mes amis: "Avec ta coupe de cheveux, on dirait toujours que tu as mis tes doigts dans la prise électrique") me dit d'un ton péremptoire:

- Les hommes préfèrent les brunes.

Alors pourquoi tentons-nous toutes des mèches blondes?

PS: les garçons: les mèches blondes, pour vous, non... ça le fait pas!
PS2: le balayage à l'henée non plus!
On vous dit Vintage, vous pensez:

- Chanel matelassé en parfait état pour 10 euros (ou environ 10 dollars; ou environ 7.50 CHF... ce blog is so international);

En fait, Vintage, curieusement, quand vous parvenez dans le magasin cela ressemble plus à:

- Sac Picard (si, cette marque existe!... je vous l'assure!), pourri, truffé de puces pour... 100 euros (pour le taux de conversion... à vous les studios!)

mercredi 14 avril 2010

- Allô?
- C'est toi? répond-elle
- Qui est à l'appareil?
- C'est moi, Oscar!
- ...

Elle pense "Ah non, pas ce boulet!"

- Désolée, je n'ai pas le téléphone.

Silence gêné à l'autre bout du fil, puis:
- Ah bon, alors désolée.

Il raccroche.

Morale de l'histoire: Ne jamais, JAMAIS, répondre à un appel masqué!

lundi 12 avril 2010

"Il y a les filles parfaites (a)et il y a les autres (b)"

a) les Parfaites: Sorties de chez le coiffeur, la mise en pli parfaite, le fond de teint parfaitement étalé (invisible alors qu'elles en ont mis 10 kilos), les vêtements parfaitement harmonisés, repassés; sacs coordonnés aux chaussures, manucure impeccable.
b) Les Autres: cheveux toujours ébouriffés ("tu t'es encore mis les doigts dans la prise?" dixit un ami),visage qui brille malgré le fond de teint (j'ai d'ailleurs oublié le cou), les marques de drap encore sur la tête, une tache de café sur le chemise ( si possible, 2 minutes avec une réunion de travail ultra importante), le brun de la veste qui diffère de celui des pantalons, chaussettes winnie l'ourson qu'on a oublié de changer en sortant de chez soi.

a) Leur petit-ami est parfait (Ken?), "Chérie, souhaites-tu du caviar en entrée ou du foie gras poêlé?".
b) les Autres: "Un McDo, ça te dit? Allez, c'est moi qui invite!" (Gentleman, va!)

a) "Je suis en avance, j'ai le temps de refaire mon chignon, où sont les cabinets?"
b)les Autres:" Oulà, ils m'attendent depuis vingt minutes... heureusement que je suis l'experte du mascara-conduite".

a)Elles ont une poignée amovible pour suspendre leur sac.
b)Le it bag, par terre, voyons! Ah zut, il y avait une flaque!

a)Allez, une heure d'abdo-fessier, youpi!
b)Demain... mieux...: après-demain!

a)Une salade, sans vinaigrette.
b)Un hamburger, sans frite (on est des filles quand même!)

a)Que ce soit après 5 heures de cardio ou à 5h du mat en rentrant de boîte, maquillage impeccable et top immaculé.
b) Les autres c'est...hum... différent!

a) Mes défauts?! Je ne sais pas...
b) Mes défauts?! Euh... vous avez du temps?

Seulement des a: hum... vous savez lire?
Majorité de a: vous êtes ennuy... euh... parfaites.
Majorité de b: vous êtes humaines, vous êtes Inès.
Seulement des b: faites un effort: les chaussettes winnie l'ourson... has been! Maintenant, c'est pokemon le fashion dessin animé (quoique, je dois avoir 5 ans de retard)!

samedi 10 avril 2010

Un ami me dit:

- ça te dit de venir voir le match de la Coupe du monde avec moi à Berne? J'ai des billets VIP!
- Tu sais... moi... le foot..., je réponds.
- C'est du hockey.

Sans commentaire. Ma connaissance en sport impressionne.

jeudi 8 avril 2010

Trois amies dans un magasin:

Entre elles:
- Vous en pensez quoi?
- Il est pas mal...
- Il n'est pas un peu petit pour toi?!

A la vendeuse:
- Vous l'avez en plus grand?
- Non, mais il nous en reste un en plus large.
- Vous en avez un qui vient de Paris?
- Je vais voir ce que j'ai en stock.
- Moi je préfère le "made in Italy", dit l'une.
- Moi le "made in France", dit l'autre.
- Tant que ce n'est pas "made in China", pouffe une autre.

La vendeuse revient avec d'autres modèles:
- Ah, avec celui-là, je n'oserai sortir que la nuit!

Un autre modèle:
- L'autre était plus assorti à ton teint.

Un autre:
- Un peu ringard...

Un autre:
- Le troisième, il t'allait parfaitement, je trouve.

Un autre:
- Tu crois qu'ils font un rabais si on en prend plusieurs?

A la vendeuse:
- Est-ce que l'on peut danser avec?

Un autre:
- Vous avez le même en méchu?

Finalement, au bout d'un petit moment:
- Je prends celui-ci.
- Vous êtes sûre, dit la vendeuse, car on ne peut pas l'échanger.
- Oui, il me convient bien.
- Je vous préviens, il s'assied sur la banquette.

Les trois amies se regardent, interdites. L'une d'elles finit par conclure:
- Votre choix d'hommes n'est pas terrible, le catalogue n'est pas complet. Venez les filles, on renonce. Allons plutôt draguer en boîte!

PS: Les garçons, je vous rassure, ce rêve-cauchemar existe aussi pour vous, il suffit d'inverser les rôles.

mardi 6 avril 2010

retour

Pendant mes vacances (hé oui, pour les travailleurs que nous sommes, un week-end prolongé, c'est des vacances... pas comme quand j'étais étudiante et que je me plaignais de n'avoir que 6 mois de vacances par année), je me suis dit:

- Tiens, il fait beau;
- Tiens, ce garçon est quand même canon;
- Tiens, ces chaussures sont soldées;
- Tiens... pourquoi je dis tiens?!;
- Tiens, il serait temps que je leur parle enfin de mon roman.

Oui, il est grand temps. Car ce blog, telle une pub coca cola (désolée les garçons, sans fille en maillot de bain) a pour vocation de promouvoir mon roman: Inès Charleston: Chroniques d'une fille branchée (pour ceux qui n'ont pas encore lu ce titre, il faut changer vos lunettes... les grands modèles sont à la mode, si jamais).

Donc je vous en parle. J'ai la très grande chance qu'un éditeur publie mon roman et je le remercie! Le livre devrait sortir durant le mois de septembre (oui, septembre 2010... en 2100... Vuitton sera peut-être démodé (Monsieur Bernard Arnault, sachez que je plaisante... voyons!))

L'histoire, en deux mots: Il s'agit de la vie (on l'espère, trépidante) d'une jeune fille (dont je vous laisse trouver le nom... le gagnant gagne un carambar).

Là, je me dis que je vends super bien mon sujet.
Blague à part, il s'agit d'un roman amusant (du moins, c'est ce que j'espère), sur la vie active, les changements, la mode, les espoirs, les rencontres, l'amour (tiens?!), les doutes, la vraie vie à travers le regard d'un groupe d'amis. Basé sur l'humour, la dérision, les paillettes (pour le branché), les râteaux (au propre et au figuré... plutôt aux figurés), l'amour, la gloire et la beauté (parce que bon, la haine, la misère et la laideur... c'est moins vendeur), un peu de gossips, un peu d'eux, de vous, de nous et ...

Je vous en dis plus bientôt. Je vous rassure, je crois qu'on rit et il n'y pas de morale de la série "sept à la maison".

Aucun protagoniste ne se prénomme, dans le désordre: Samantha, Chandler, Bridget ou Cricri d'amour.

samedi 3 avril 2010

deux amies dans un magsin de fringues:
- Qu'est-ce que tu penses de ces chaussures?
- Je préfères les autres.
- Oui, mais celle-là, c'est des tod's.
- Mais je préfère les autres.
- Oui, mais elles sont soldées.
- Mais je préfère les autres.
- Oui, mais ce sont des tod's soldées.
- Fais comme tu veux alors.
- Mais tu en penses quoi?
- Je te l'ai dit.
- Tu n'as jamais d'opinion.
- Je préfère les autres mais toi, visiblement, tu préfères les tod's.
- Non, mais j'essaie de réfléchir de manière rentable.
- En quoi est-ce rentable d'acheter les plus chères?
- Les tod's, c'est un investissement. je pourrais encore les mettre dans trente ans.
- Et tu penses que tu le feras?
- Non, mais je peux les revendre aussi.
- Tu penses que tu le feras?
- Non mais... ce sont des tod's.
- Tu as raison. ce sont des tod's. Pas besoin d'autres arguments...

mardi 30 mars 2010

Au fond...

les garçons beaux, c'est comme les beaux vêtements:

- c'est rare;
- il faut le repérer la première;
- les plus belles pièces sont toujours prises;
- on les voit dans les magazines;
- c'est énervant de les voir avec une autre fille;
- ils ont toujours l'air mieux quand on ne les a pas;
- on se dit: "Demain, j'arrête";
- ils sont mieux en photo qu'en vrai;
- ils ne sont pas toujours à notre taille;
- y a toujours une fille qui s'y accroche;
- il faut les sortir;
- ils ne sont jamais soldés;
- on ne peut sortir avec eux que si l'on est maquillées;
- on les trouve dans les endroits branchés;
- ... rarement aux puces;
- on ne veut pas les prêter aux copines;
- contrairement à l'adage: "on n'a pas le même à la maison";
- la tête des autres filles quand on se balade avec eux dans la rue!;
- c'est une manière d'être promue;
- il faut se battre pour ce en quoi on croit;
- c'est un bon investissement;
- on a parfois peur qu'on nous le pique;
- on ne peut pas s'en passer;
- c'est un BONHEUR!

dimanche 28 mars 2010

Biographie

Qui s'est déjà essayé à l'art difficile de la (auto)biographie?

1) On veut se la pêter:
On aimerait dire: Je suis super sympa, canon, intelligente, cultivée, drôle, (modeste) et sincère.
... on hésite. On en fait trop?

2) On aimerait avoir plein de trucs à dire:
- Elle a participé à la fashion week;
- Elle a (au moins) un prix Nobel;
- Son copain est le sosie de Hugh Jackman (en plus jeune);
- Elle a l'intégralité de la collection Chanel;
- ... et de Vuitton;
- ... et de Gucci;
- ... et de Zara (euh... ça, c'est presque vrai);
- Au passage, elle a 8 doctorats;
- Elle a écrit déjà un Best seller.

3)On devient schizo:
La preuve, entre le point 1 et le point 2, je suis passée du je à elle... hum.

4) On veut une citation d'un écrivain célèbre, genre:
- Cette fille est merveilleuse.
(Florian Zeller... si tu me lis...)
(Yuksek, aussi... il n'est pas écrivain, mais on lui pardonne)

5) On veut donner envie aux gens de lire notre livre:
(si on a l'air top, le livre l'est forcément).

6) On réalise qu'on n'est pas en train de s'inscrire dans une agence matrimoniale:
... Donc pas besoin de dire (mentir) qu'on cuisine les raviolis en boîte comme une reine (Ou Maïté... à choix).

7) On veut que ça nous ressemble:
Oui, mais en mieux.

8) On veut du VIP:
On cherche (désespérément) nos origines de sang bleu pour faire un peu plus chic.

9) On est tenté de mentir
Parce que bon... il faut bien vous faire rêver.

10) On appelle sa maman
Et on lui demande de l'écrire à notre place.

samedi 27 mars 2010

Les filles ne font jamais le premier pas, mais elles essaient quand même.

Deux filles dans un café:

- J'étais à une soirée samedi.
- Et
- Avec Judith, on a repéré un groupe de mecs mignons.
- ok...
- Alors on s'est approchées discretos. Tu comprends, on voulait pas paraître pour des folles qui les collaient. alors on s'est mis à un mètre d'eux.
- Discret.
- Y en avait un qui semblait me regarder, mais Judith pensait qu'il cherchait plutôt les toilettes.
- Ok...
- Comme ils ne nous encadraient pas, Judith a écrasé le pied de l'un d'eux pour tenter de le faire réagir.
- Et?
- Ben... il avait l'air d'avoir sacrément mal. Il faut dire qu'elle avait des talons aiguilles de 10 cm.
- Et?
- Il est allé chercher de la glace.
- Ah... Et?
- Judith a tenté de parler avec un, mais il disait qu'il ne parlait pas français. Etonnant, car il a répondu ça en français.
- Oui, un peu.
- Comme ils ne ne parlaient pas, on s'est éloigné, genre "on vous ignore", pour faire détachées.
- Et?
- Je ne crois pas qu'ils ont remarqué qu'on était parties...
- Ah. Pas très bon signe, non?!
- Ou: On s'est dit qu'ils faisaient exprès de nous ignorer! Ou: ils étaient timides!
- ...Puis?
- Ben... on est parties.
- Et?
- Ils étaient homosexuels, logique!

jeudi 25 mars 2010

"on s'appelle"

Bonsoir à tous,

Désolée, je n'ai pas écrit depuis plusieurs jours! Voici les raisons:
- J'ai une vie.
- Je travaille.
- Je vais à des apéros.
- Après, il faut que je me démaquille.
- Hier, y avait "Moundir, l'aventurier de l'amour" à la télévision.
- ... pour ceux qui pleurent parce qu'ils ont raté le dernier épisode, je vous informe que c'est synda qui a été choisie.
- Là, je m'écarte du sujet initial.

Mais d'un côté, moi au moins, je vous rappelle.
En effet, qui n'a jamais dit ou entendu la phrase: "On s'appelle!"
Mais que veut-elle dire, cette phrase, après tout?
Là, on a envie de rétorquer: Mais c'est toi ou c'est moi qui appelle en premier?
Mais on ne dit rien, on préfère rester la bouche en cœur, (l'air idiot donc) en se disant que c'est lui qui va rappeler.
Et il ne rappelle pas. Alors on se dit qu'on aurait peut-être dû appeler en premier.

Hé bien là, je dis non!
Oui, la phrase "on s'appelle", c'est comme dire: "c'est ça, cause toujours, à jamais".

Désolée mais pensez-y la prochaine fois que quelqu'un vous dit cette phrase: cela voudra dire que vous venez de vous prendre un sacré râteau!

lundi 22 mars 2010

Glace

N'avez-vous jamais remarqué quelque chose d'au combien étrange:

Un garçon et une fille au cinéma, à l'entracte, plus exactement.

Nous, les filles, quand nous nous retrouvons devant le stand de glace, ce n'est pas compliqué: soit rien (on est au régime) soit un cornet chocolat.

Vous, les garçons, c'est tout de suite plus... étonnant: il semblerait qu'ils prennent un malin plaisir à prendre un parfum étrange: FRAISE!

ô les rebelles.

Alors moi, je me demande pourquoi, pourquoi ils prennent tous ce parfum étrange (et dégoûtant) et pourquoi ils ne prennent pas un parfum normal (donc chocolat), j'ai plusieurs options (suite notamment à mes conversations avec la gente masculine):
- suite à leur hamburger-frites, ils veulent manger sain;
- ils n'osent pas porter de rose, donc veulent en manger;
- ils ont de mauvais goûts culinaires;
- ils veulent exploiter leur côté féminin;
- ils veulent faire deux en un (comme le shampoing): désaltérant et nourrissant;
- ils sont myopes et n'ont pas réalisé qu'ils avaient pris le parfum fraise;
- ils font comme leur papa avant eux;
- c'est un secret que les garçons sont seuls à connaître;
- parce qu'ils trouvent que la glace à la fraise, c'est bon (est-ce possible?).

PS: ça marche aussi avec l'ancienne glace oeuf-cognac!
PS2: (oui, comme la console vidéo, décidément, c'est un épisode spécial garçon!) cela marche aussi avec les pizzas. Nous, on prend la Marguerita (logique), eux, c'est plus: la quatre saisons avec supplément anchois, la strasbourgeoise, l'américaine (avec des frites dessus et du ketchup à la place des tomates concassées).

Vous avez la parole, il est temps que nous élucidions ce mystère masculin!

dimanche 21 mars 2010

Mars

"Mars, et ça repart".

Qui n'a pas remarqué que le début du mois de mars 2010 a été quelque peu... hum... pourri? Entre le vent à décorner les bœufs (ou à nous soulever du pont du Mont-Blanc), la neige et le froid... quel cadeau!

Puis soudain, il a fait plus beau. On s'est dit "youpi" (pas youpi, ce n'est pas un terme assez fashion).
Je reprends.
On s'est dit: yeah (?!), il fait beau! On a ouvert notre armoire, on a viré tous nos pulls d'hiver et ressorti:
- pour les filles: nos robes d'été (fleuries/panthères/marinières, à choix), nos slims super troués, nos shorts (blancs), nos jaquettes en coton, nos 600 tops, nos ballerines, sandalettes et nos paréos (euh... un soupçon trop optimistes tout de même). (et notre crème bronzante aussi)
- pour les garçons: vos T-shirts, vos shorts (ah non, vous n'avez pas le droit!), vos converse (hé pour nous aussi), vos casquettes, vos jeans (ah non, c'est les mêmes)... mais au fait, vous changez quoi?

Le lendemain, on s'est réveillé. On a ouvert les stores et découvert, l'air fébrile qu'il avait gelé durant la nuit.

Donc là on a pensé: en mars, le sale temps repart.

Ainsi, ronchonnant(e), on a enfilé un tailleur genre Chanel (pour les filles) (mais oui, vous avez, celui avec lequel on vous laisse toujours la place dans le bus parce que cela vous rajoute 50 ans en trois secondes), on a mangé un mars (mais sans le beau mec de ladite pub) avec un café et on est parti travailler.

samedi 20 mars 2010

5ème

La 5ème page du roman est en ligne!

Pour ceux qui découvrent le blog (déjà, bienvenue!)>, le lien se trouve sous le titre, à droite de l'accueil...

Je dois vous laisser, le devoir (ravalement de façade pour cause de sortie nocturne) m'attend!

A demain pour de nouvelles anecdotes crunchy!

vendredi 19 mars 2010

Un oubli?

Soirée chic à laquelle je me prépare depuis... hum... un siècle?! J'ai trouvé la robe idéale, les chaussures sublimes, le sac parfait dont la lanière fait un rappel avec les chaussures (oui, je sais, c'est has been... mais bon...), j'ai (presque)un cavalier qui m'attendra sur place (note pour plus tard, il est goujat de ne pas venir me chercher), mon maquillage fait pub pour la marque MAC (en mieux) et mes bijoux feraient pâlir d'envie les joyaux de la reine d'Angleterre (mon exagération est peut-être un tantinet marseillaise...)

Ne reste plus que ma coiffure. Il est 20h30... je devrais être à la soirée depuis... trente minutes. Mais je suis encore chez moi, avec comme seule coiffure mes cheveux ébouriffés suite au shampoignage head & schoulders (hé non, je n'ai pas de pellicules, on va plutôt dire l'Oréal, parce que je le vaux bien!). Bref, ma coupe relève plus du vieux paillasson dégoulinant (miam) que de la crinière de feu (héhé).

C'est là que je me souviens du vieil (et meilleur) ami de la femme: les bigoudis chauffants! Quoi, vous ne connaissez pas? Ce sont des bigoudis qui chauffent (waw l'explication), vous les portez 10 minutes et hop, vous avez la crinière de Julia Roberts dans "Pretty woman" (reste plus qu'à chasser le Richard... sans jeu de mot).

On m'appelle sur mon téléphone portable pour me demander ce que je fabrique. Je dis: "J'arrive j'arrive" (Alors que pas du tout, il faut que je trouve le rouge à lèvres adéquat parmi mes 589 tubes).

Je saute dans ma voiture, je me remets du mascara en conduisant (pas bien) et j'arrive en trombe à la soirée (pas très hollywoodien tout ça!).

Soudain, lorsque j'arrive, je me dis que mon look doit être sacrément réussi, car tous les regards se braquent sur moi. Je papote avec plein de gens, radieuse. Quand une heure plus tard, alors que j'ai fait la connaissance de la totalité de la salle) une amie vient vers moi et me chuchote:
- Euh... je ne sais pas si tu as remarqué, mais tu as un bigoudi qui est accroché à tes cheveux.

Je deviens (comme il se doit) écarlate et j'ai l'envie folle de prendre mes jambes à mon cou. Je tente le bluff:
- Ah... oui... c'est la nouvelle mode chez Jean-Paul Gauthier... tu ne le savais pas?

jeudi 18 mars 2010

Commentaires

Merci beaucoup pour vos commentaires, cela me fait vraiment plaisir! N'hésitez pas à envoyer le lien du blog à vos amis, à vous inscrire comme membre du blog ou sur la page facebook!

... voilà, pour le rappel promotionnel... c'est fait!

La raison de certains de ces abandons nocturnes: c'est que je vis aussi, parallèlement! Hé oui, il faut bien que je trouve mes sources d'inspiration quelque part pour tenter de vous réjouir! Donc je DOIS sortir, faire du shopping, clubber, danser, draguer... etc.

Vous m'épuisez! Mais vous me servez également de bon alibi!

Mais je vous rassure, j'ai beaucoup de matière! Donc, le fleuve n'est pas près de s'arrêter... un peu comme Inès, l'héroïne de mon bouquin!

Un épisode qui aurait pu lui arriver:

Hier, alors que je regardais "Moundir, l'aventurier de l'amour" (je sais, je suis une fille cultivée...) en mangeant mes corn flakes (je suis aussi un fin gourmet... on dit une fine gourmette?!), mon téléphone portable sonne:

- Allô? je réponds.
- Je t'aime! s'exclame une voix masculine.
- Pardon?
- Cela fait des nuits que je t'aime d'amour, cela fait du temps qu'on se dit bonjour...
(cela vous dit quelque chose?!)
- Mais qui est-ce? insisté-je.
- Je t'aime tellement, tu me rends fou.

Silence.
Soudain, je reconnais la voix:
- Edouard?
- Oui, tu m'as démasqué, Ingrid!!!
...
- Moi, c'est Inès. Tu sais, la fille que tu n'as jamais rappelé.

Soudain, un silence glacial, suivi d'une voix faiblarde:
- Euh, pardon... c'est un faux numéro.

mardi 16 mars 2010

A méditer...

- les brunes ne comptent pas pour des prunes;
- les blondes ne sont pas toutes des poires;
- ce n'est pas parce qu'on est au régime que l'on ne peut pas regarder le menu (au propre comme au figuré);
- y en a point comme nous (les concernés se reconnaîtront);
- J'ai 8 secondes pour vous dire que les barres ovomaltine, c'est de la dynamite;
- le 36 est-il le nouveau 38?
- petit mais costaud;
- Split est-il le nouveau St-Tropez?;
- Sous le kilt, il y a...;
- le mec de Samantha est beau même chauve;
- oui, je suis suissesse mais je ne me nourris pas uniquement de fondue et de chocolat;
- mon père n'est pas banquier...
- ni fromager...
- ni horloger...
- quoique...
- pourquoi est-ce que quand je skie, je ressemble à l'un des membres des bronzés font du ski?
- bien de loin mais loin d'être bien;
- Lausanne n'est pas un village de pêcheurs... il n'y pas pas que des thons;
- ... il y a des cageots aussi!
- si j'essaie toutes les combinaisons possible et imaginable, c'est clair, je gagne au loto... bon... il ne reste qu'à faire toutes les combinaisons;
- les mèches sur les hommes, ça devrait être interdit;
- il était mieux bronzé;
- si je mange des pâtes jusqu'à ma retraite, il n'est pas si cher que ça;
- Boursin, demain, j'arrête.

dimanche 14 mars 2010

Dans un café...

Deux amies dans une café.

- Alors cette soirée?
- C'était sympa.
- Mais encore?
- J'ai rencontré un mec mignon, sympa, intelligent, charmant, amusant, cultivé...
- C'est génial! Raconte!
- Il est venu vers moi. Il m'a dit qu'il m'avait remarqué depuis un bon moment. Qu'il me trouvait ravissante. On s'est rapidement trouvé plein de points communs! On a commencé à parler de nos carrières, de nos buts, de nos rêves, de nos passions...
- C'est bien, ça!
- Oui...
- Tu n'as pas l'air convaincue.
- Je t'explique... Donc on parlait passionnément. Je commençais vraiment à le trouver génial, je t'imagine même pas les films que je me faisais dans la tête. Il me disait qu'il n'avait jamais ressenti ça, qu'il se réjouissait de me revoir. Il faisait des projets. Moi je rigolais comme une gourde tant cela allait vite!
- Et?
- C'est là qu'une blonde aux gros seins s'est pointée...
- Merde! Et?
- Hé bien: Trente secondes plus tard, elle l'a pris par la main et l'a entraîné sur la piste de danse. Deux minutes plus tard, ils se roulaient des pelles. Une heure plus tard, ils sont partis collés-serrés de la boîte...
- ... Et toi?
- Je me suis acheté un sandwich.
- Et?
- Il était succulent.
- Tu crois qu'il y a une morale dans cette histoire?
- Je ne sais pas. Je suis encore en train d'essayer de la digérer.

samedi 13 mars 2010

références

Pour les histoires de ce soir, les premières pages de mon roman vous feront (j'espère) patienter!

N'hésitez pas à me donner votre avis!

Je suis ravie de vous annoncer officiellement que mon roman va être publié!... les détails suivront prochainement.

Maintenant, excusez-moi, je dois partir clubber!

vendredi 12 mars 2010

règle de 3

Connaissez-vous la règle des trois jours?

- Il ne s'agit pas de la règle de trois permettant de découvrir la valeur de l'inconnu x;
- Il ne s'agit pas d'une nouvelle sorte de relation (très) courte;

... Il s'agit de la règle qui fait qu'un homme attend trois jours avant de vous téléphoner.

Casus:
Samedi soir, j'ai mis une jolie robe noire (logique), suis pomponnée, au top quoi! Un jeune homme fort charmant me demande mon numéro, j'accepte. Il me dit: "Je t'appelle", je réponds "hi hi" (oui, on est toujours un peu cruche quand on drague).

Le lendemain... no news. Pas même, un simple: "tu es la fille la plus merveilleuse de la terre... non de l'univers" (... au moins!)
le surlendemain... non plus.

Alors que je me plains, une copine (Janine ou Uggy les bons tuyaux) me déclare: C'est la règle des trois jours! Le premier, il ne peut pas t'appeler, ça fait trop mec accro. le 2ème jour, il ne peut pas t'appeler, ça fait trop "je l'ai pas appelé le lendemain car ça fait accro, donc je l'appelle le jour d'après" Non, il va t'écrire le 3ème jour!

Mouais.

Le lendemain, le troisième jour donc (pour ceux qui sont vraiment très très nuls en maths), je reçois un texto de lui. Je suis aux anges.

Je l'ouvre.

?

Je lis son sms: "Tu connais l'adresse d'un bon charcutier?"

Quelle est la règle pour m'expliquer un tel message?

mercredi 10 mars 2010

C'est toujours comme ça...

Connaissez-vous la loi de Murphy?

... Non, Eddy Murphy n'a pas créé un nouveau théorème!

La loi de Murphy, c'est plus simple: c'est la loi de l'emmerdement total.

Je m'explique. Si votre tartine se reverse sur son côté beurré (99% des cas), vous êtes en plein dedans.

cette loi peut également fonctionner le dimanche matin. Explication (décidément, je vais me transformer en physicien si cela continue... euh... tant que je n'ai pas la même coupe de cheveux qu'Einstein...)

Dimanche matin, week-end de ski entre amis. Vous vous levez à l'aube (11h30). Dans un état semi-comateux, vous vous dirigez tel un zombie vers la salle de bain... quand on vous intercepte:
- Qui va acheter les croissants?

Vous feignez la surdité passagère ou soudain, vous ne parlez pas français (moi pas comprendre). Comme tout le monde fait de même et que vous êtes une âme merveilleuse (et une bonne pâte, soit dit en passant), vous annoncez que vous vous rendrez à la boulangerie (là, vous réalisez que vos amis sont des ingrats, car personne ne vous applaudit).

Vous n'avez pas de temps de prendre une douche (elle est squattée par un ami métrosexuel), ainsi vous enfourchez vos lunettes, enfilez un manteau (griffé, svp) sur votre pyjama et hop, vous foncez dans votre voiture, des marques de draps encore collées sur la figure.

Vous entrez dans la boulangerie de quartier, et là... boum.
Boum?
Oui, boum. Le canon avec lequel vous avez échangé vos numéros de téléphone hier se trouve dans la boulangerie. Evidemment, il s'est douché, ses cheveux sont impeccables, son teint est frais, sa chemise est repassée. Pour en rajouter une couche, il est là avec sa maman.

Il vous regarde, l'air ahuri:
- ... Inès... c'est toi?
Et là, vous répondez:
- Moi pas comprendre.

lundi 8 mars 2010

une journée comme une autre...

Citations choisies:
- Tiens, le réveil n'a pas sonné?
- Oulà, je vais être en retard!
- Qu'est-ce que je mets?
- J'ai rien à me mettre!
- Une tache de café sur ma chemise... je peux la planquer sous ma pachemina?
- Pas de message sur mon portable privé.
- Ou: plein de messages d'un mec moche.
- Plein de messages sur ma boîte mails professionnelle.
- Il est où, mon stylo?
- Elles sont où, mes lunettes.
- Oui, je sais, ce dossier est urgent.
- Appel d'une amie qui pleurniche: "J'ai pas de mec".
- Sms de Jean-Louis (David?) qui nous demande si on est toujours en vie.
- J'ai raté le métro.
- Tiens, c'était le dernier.
- J'ai oublié mon parapluie... et il pleut.
- Ou: j'ai pris mon parapluie... et il fait grand soleil.
- ça va abîmer mes chaussures en daim.
- Ok, mais juste un verre!
- Je vais avoir 5... non... 10 minutes de retard.
- ... Ah non, finalement 20 minutes.
- Commencez sans moi!
- J'ai perdu mes clés.
- J'aurai peut-être dû mettre les pneus neige...
- Mais... c'est qu'il est pas mal du tout!
- Allez, ce soir, je me couche tôt!

vendredi 5 mars 2010

Week-end

C'est le week-end... Enfin! Je vais pouvoir aller skier à la montagne (essayez en ville... c'est moins fun!)

Bon, il faudrait peut-être que je commence à faire ma valise. Oui, des amis passent me prendre dans... 20 minutes... j'ai tout le temps (hum...)

Ils sont où mes skis?
Ils sont où mes bâtons?
Ah non, cette combinaison de ski, c'est juste pas possible! Imaginez que quelqu'un me voit affublée de la sorte, je serais obligée de changer le nom de mon blog... Franchement, ça va pas le faire. Le pantalon rose fluo qui arrive sous les seins, c'est pas top branché (le retour des années 80, c'est pour les épaulettes les amis, mais tout n'est pas bon à prendre... on en reparle dans 3 ans, quand on aura à nouveau toutes des chouchoux (x ou s?, la règle irrégulière de chou est-elle valable pour chouchou?) dans les cheveux.

Comme je vais sortir en boîte le soir, il faut que j'assure. Donc je prends mes nouvelles chaussures canons... Même s'il y a 10 centimètres de neige? Off course (bon... je prends mes Uggs... en passant, elles sont si faciles à transporter en plus).

Le manteau à fourrure, j'évite. J'ai repéré que ma voisine me jetait un regard noir la dernière fois... je ne tiens pas à me retrouver avec l'entier de la PETA sur le dos à mon entrée en disco.

Un jean slim (basique), un jean boyfriend (nouveau basique), un jean destroy (vieux classique devenu ringard, mais je le prends quand même... on ne sait jamais).

Un lisseur, un friseur, un gonfleur, un boucleur, un frimeur (euh, le dernier n'est pas un appareil à brushing, mais le conducteur de l'Aston martin (ça tient sur la neige, cet engin?!) qui klaxonne déjà depuis en bas. (Oui, il faut bien parler de choses qui plaisent aux garçons aussi). ... Ainsi, son ami qui se trouve dans la Cayenne à côté (soyons fous) commence à danser du hip hop (euh non, les garçons qui lisent mon blog ne sont pas des yos et puis... euh, les garçons, si vous pouviez éviter... Mon voisinage a environ 80 ans de moyenne d'âge...)

20 tubes de rouge à lèvres... essentiel.

4-5 petits T-shirts sympas, 2-3 pulls chauds (il fait souvent assez froid dans les spas). Des sous-vêtements, des chaussettes, des collants, des livres (faut être sérieux), du travail à faire que je ne ferai pas, mon chien (un Saint-Bernard entre-t-il dans une Aston?), tiens, une petite robe parce-que-tant-qu'-à-faire, une autre, une jupe...

J'arrive!... (je mens).

Ma malle, mon sac, ma valise sont remplies. Ouhou les garçons, venez m'aider à porter ma (un second petit mensonge pour la route) valise! (tiens, ils sont sourds soudain... comme c'est étrange). Allez les garçons, vous qui êtes ô si musclés et virils (mensonge n°3). J'enfile mes sunglass (il fait nuit--- ce n'est pas grave!) et je descends.

- Tu as pris les clés du chalet? me demande l'un de mes amis, une fois que nous sommes tous installés en voiture.

Le doute me submerge. Euh... peut-être... qu'elles se trouvent dans l'un de mes sacs... allez savoir où...

On déballe tout?

jeudi 4 mars 2010

Questions pièges

Dîner mondain, tout le monde rit, parle, s'amuse de blagues fines, observe les gens, tente de frimer, de prouver sa culture, sa répartie, son bon goût, son raffinement.

Quand soudain, l'un des participant du repas m'interroge:

- Et vous, qu'aimez-vous?

Je réponds d'un air impliqué:

- Le jambon madère.

Mon voisin de table me regarde d'un air surpris et, désorienté, pose sa question aux autres invités. Qui répondent d'un air entendu:

- Kupka. Un génie!
- Picasso, dans sa période bleue, bien entendu!
- Ghudisajklfk, répond un troisième.

Là, je me dis que j'aurais peut-être dû mieux écouter la conversation: Comment avais-je fait pour ne pas remarquer que le thème était passé de la gastronomie à l'art de la peinture?

mercredi 3 mars 2010

Demain...

Suite demain...

Hé oui, il faut bien instaurer un peu de manque pour que vous deveniez addicted! ;-)

mardi 2 mars 2010

3 ème page

Bonsoir à tous,

La troisième page de mon roman (je ne vais pas écrire le titre, car à force de l'écrire partout, je commence à avoir un crampe) est sur le blog! Vous pouvez désormais faire des commentaires sur le roman.

J'ai pensé aujourd'hui : "Tiens (je trouve que ce mot pose sa femme... un peu comme un foulard Hermès), je pourrais parler de mon roman dans mon futur commentaire.

OK? ... Je prends ce silence pour un oui.

Vous êtes vous déjà dit: "Là, j'aurais mieux fait de me taire"
ou "J'aurais vraiment pas dû m'acheter ce sac à main"
ou "J'aurais vraiment pas dû accepter ce rendez-vous"
ou "Je l'ai garé où, ma voiture?"
ou "Je deviens pivoine, là, je le sens!"
ou "Si je ne me maquille pas, est-ce que je peux dormir 3o minutes de
plus?"
ou "Si je lui dis bonjour, est-ce qu'il va croire que je le drague?"
ou "Décidément, les hommes en short..."
ou "J'ai le même à la maison... bon, je le prends alors."
ou "Je le prends. un top noir, c'est toujours pratique"
ou "Je le mettrai comme habit d'intérieur..."
ou "On imprime comment un format A2 recto verso?"
ou "Elles sont où... mes lunettes?"
ou "Est-ce que ce bon blond est célibataire?"
ou "Si je l'avale tout rond, y a-t-il moins de calories?
ou "Si je fais une tache de chocolat sur ce chemisier, est-ce qu'ils me feront
un rabais?"

Si vous répondez "oui" à la majorité des questions, vous êtes comme Inès!

lundi 1 mars 2010

Magasin non chébran

Entrer dans un magasin de style carrément "craignos" (si si, je sens que vous tentez de le cacher, mais je suis sûre que vous avez tous dans votre armoire quelques fringues de marques improbables (cheap ou ringardes) dont vous tentez de cacher la provenance).

Vous avez repéré un habit "sympa" dans un magasin totalement "out" (nb: par exemple un "tout à dix francs" (ou 15 CHF... c'est l'inflation!)), voici mes 10 conseils:

(Ces 10 commandements valent aussi pour les "métrosexuels" (non, les métrosexuels ne sont pas des obsédés qui traînent dans le métro!))

Conseil 1: Trouvez la porte de service
Il vous sera plus aisé d'y pénétrer incognito (s'il y a des rats à l'entrée, c'est bon signe, vous ne risquez pas d'y croiser Ginette, "Miss ragot" qui risquerait de répandre l'information)

Conseil 2: Prenez un alibi
Allez-y avec une amie (ou un ami, si c'est un magasin unisex, sinon ça serait louche). Ainsi, si vous croisez quelqu'un, vous pourrez toujours le pointer du doigt d'un air entendu (c'est lui le coupable!).

Conseil 3: Evitez les heures de pointe
Comme le dit si bien Bison Futé (logique, il est futé!), on évite le samedi matin où les routes (euh, les rues de shopping) sont de type affluence rouge fluo! On préfère les journées de pluie, si possible le mardi à 15h45 (euh... mais je travaille, moi, à ce moment... mauvaise réponse: la shoppeuse n'est pas une poule mouillée, il faut savoir prendre des risques!)

Conseil 4: Déguisez-vous
Vous vous souvenez ce pantalon jaune acheté en soldes et jamais porté) (comme c'est étonnant!) C'est le moment ou jamais! Enfilez-le avec un bon suit à capuchon et... foncez!

Conseil 5: Assumez!
ça va pas, non?!

Conseil 6: Appelez votre maman
Et suppliez-la d'y aller à votre place... ça peut marcher!

Conseil 7: Allez l'acheter à l'étranger
Bon, faut pas exagérer! Avec le prix du billet d'avion, je préfère m'acheter un Chanel (bon, avec un billet de prix easyjet, je peux peut-être m'acheter une demie chaîne d'un sac matelassé...)

Conseil 8: Renoncez!
(cf. conseil 5)

Conseil 9: Allez-y en faisant croire que vous venez acheter un habit pour votre mamie
Risqué, surtout si vous bafouillez, si vous devenez rouge-pivoine et si vous prenez une taille 36. Si vous voulez acquérir des charentaises, dites que c'est pour votre papy!

Conseil 10: En y réfléchissant, ce pull n'est-il pas affreux?

dimanche 28 février 2010

1er rendez-vous

Après une rencontre lors d'une soirée, un homme et une femme se retrouvent pour leur première "date" au restaurant. Voici leurs pensées:

Elle: Ah, c'est pas trop tôt!
Lui: Est-ce que je lui dis qu'elle a un morceau de pain coincé entre les dents?
Elle: Est-ce qu'il a remarqué que j'ai mangé tout le pain en l'attendant?
Lui: Tiens, elle a mangé tout le pain...
Elle: Quoi, il ne va quand même pas oser s'asseoir sur la banquette?!
Lui: Je ne lui propose pas la banquette, sinon, elle va trouver que je suis vieux jeu.
Elle: si... il a osé!
Lui: Oulà, galère. J'ai flirté avec la serveuse la semaine dernière...
Elle: Franchement, la chemise à manches courtes, il aurait pu éviter.
Lui: Pourquoi elle me regarde comme ça, j'ai une tache sur ma chemise?
Elle: Et moi qui ai acheté une robe qui m'a coûté un mois de salaire, rien que pour l'occasion!
Lui: C'est quoi cette robe à fleurs, elle l'a piqué à sa grand-mère?!
Elle: Une bouteille de vin pour deux, il essaie de me saouler! S'il croit que je suis une fille facile...
Lui: Y a de l'ail dans le gigot?
Elle: Les spaghettis, trop dur à manger. La salade, ça fait fille au régime. Le homard, ça fait fille vénale. La soupe, ça fait édentée...
Lui: Waw, les prix de la carte! On ne m'avait pas dit qu'ils farcissaient leurs poulets avec des lingots d'or dans ce resto!
Elle: Est-ce que je me remets du rouge à lèvre ici ou est-ce que je m'absente aux toilettes?
Lui: Merde, j'ai oublié mon portefeuille!
Elle: J'aurais peut-être dû accepter quand il m'a proposé de me ramener en voiture...
Lui: J'espère que je ne vais pas avoir un PV, vu l'endroit où je me suis garé...

Elle, à voix haute: - Tu penses à quoi?
Lui, répond: - A rien...

samedi 27 février 2010

Samedi

Samedi... qu'est-ce que cela représente pour une fille? Une journée de repos? (parfois, il le faut, si le vendredi soir a été... festif), une journée de travail? (parfois, il le faut!), une journée de lecture? (oui, il faut venir lire ce blog!), une journée de culture? (oui, en lisant ce blog, bien entendu, voyons...)

Moi, je dirais plutôt: Une journée de shopping, donc une journée de sport (à quand son entrée aux JO?). Il faut marcher (voir courir, surtout en temps de soldes) entre les magasins, marcher rapidement sur un escalator (comme sur un tapis roulant d'une salle de gym, surtout quand on voit une concurrente courir jusque vers la marinière repérée de loin), porter de gros sacs (comme des haltères (sauf si on la chance d'être avec un gentleman musclé! bon, j'espère pour vous (et pour lui!) que vous avez acheté un jean slim et non une friteuse today), une journée d'endurance (vous connaissez beaucoup de courses qui durent de 10 à 19h?!)...

Donc maintenant, sachez que vous pourrez répondre "Oui", sans hésiter à la question d'un garçon (un vrai piège du premier rendez-vous): "Tu aimes le sport?"

- Oui, et j'en pratique régulièrement. Tous les samedis, et même durant ma pause déjeuner (qui n'a pas passé des midis avec un sandwich dans une cabine d'essayage?)

J'en viens donc à mon roman: "Inès Charleston: Chroniques d'une fille branchée" que vous trouverez sur ce blog (s'il n'est pas facile de le trouver, faites-le moi savoir). Ce thème fait partie d'un des thèmes récurrents de mon roman qui devrait être publié dans le courant de l'année.

Oulà, il est 20h! Les filles,dépêchons-nous! Il nous faut encore nous maquiller (si si, j'insiste) afin d'être les plus belles pour aller danser!

vendredi 26 février 2010

Les surnoms

Que ceux qui n'ont jamais donné de surnoms à quiconque, lève la main!

Mais si, les surnoms, on en a tous donné! En général, cela commence à l'école, avec notre prof d'allemand: "Madame Streng" ou "Autobronzant" (allez savoir pourquoi, les profs d'allemand ont toutes un penchant sur le fond de teint et/ou le solarium à outrance.

Un surnom peut être positif: le canon, le-beau-mec-au-pull-bleu (ce surnom ne changera jamais, même quand vous le voyez 10'000x avec un pull maron par la suite), le mécheux (euh pour moi, c'est un compliment!), LE sexy, le serial lover, gros biceps (peut être plus ou moins bien interprété), celui-que-je-mâte-en-secret, le beau mec (simple mais efficace), le mec qui a des belles chaussures (donc c'est un homme merveilleux cqfd).

Les hommes ont parfois peut-être des surnoms pour les filles plus précis quant à euh... certaines parties de l'anatomie... (!)... Je veux bien entendu parler des yeux (comme vous avez l'esprit mal tourné!)

Mais, bien plus drôle, les surnoms méchants (gniac gniac): le/la moche (un classique), QI d'huîtres (pauvres huîtres!), le baveux (si si), le binoclard (hé, je suis myope!), celui-qui-sent-le-navet, l'obsédé, grosse oreille, le mec qui est casé, goujat 8, gras-double...

Et les insolites: zoupla, guidon de travers, os à moelle (vos amis son bizarres!), cigarette au bec, BT, Vodka, bisounours, Vuitton man (au fait, si vous lisez souvent cette marque dans mes messages... c'est normal!) et papy fait de la résistance.

Je passe la parole, si vous vous sentez inspirés...!

Si la prochaine fois, vous entendez quelqu'un murmurer à l'oreille de son ami en vous voyant arriver: Tiens, voilà "frites en sauce", ce n'est peut-être pas très bon signe. Si vous entendez: "beauté des prés"... ne remettez plus jamais cette jupe à fleurs!!! (bon, je sais, c'est la mode cette année, donc on est pardonnées!)

jeudi 25 février 2010

Lien avec facebook

Bon, maintenant que mon blog est plus ou moins constitué, je voulais préciser qu'il est également possible de devenir "fan" (oui, comme pour la chanson d'obispo, mais je vous assure, le boa rose me va également super bien, par contre, pour le crâne rasé, je pose mon veto!) sur Facebook, de mon roman, sous la page: Inès Charleston: chroniques d'une fille branchée.

D'ailleurs, en parlant de Facebook, c'est tout de même fou ce site: sans sortir de chez soi, même sans parler à quiconque (en étant un ermite en quelque sorte), on sait tout sur tout le monde: On connaît tous les résultats des JO comme si on y était (surtout si on est amis avec beaucoup de garçons), que Ulrich (euh, vous avez des amis prénommés comme ça?) a mal à la tête (fallait pas boire la vodka au goulot!), on apprend que Jacka (?!) est un skieur, qu'une nouvelle tribu a été créée en son honneur (les Jackistes), on sait que Roger Federer joue au tennis (je vous assure), qu'il a gagné, qu'il a manqué un set, qu'il est papa (euh, en principe, cela ne se déroule pas en même temps), que tout le monde aime Mickael Jackson, que des gens écrivent des livres (tiens donc?!), qu'Avatar, "c'est trop bien", que Janine est " friend with" Trudie (cf.Ulrich), que Maurice pousse le bouchon un peu trop loin, que son ex est à nouveau "in a relationship" ou "in a open relationship" (on espère qu'il avait pas mis ça quand il sortait avec nous!), que c'est l'année du Tigre selon le calendrier chinois...

En résumé, des informations folles & exclusives!

Voilà pourquoi nous y sommes tous plus ou moins accros, même si quand on nous demande, on répond, l'air blasé: "Moi, Facebook, j'y passe une fois... de temps en temps".

mercredi 24 février 2010

FYI (= pour votre information. Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais ni les abréviations), la page 2 de mon roman est en ligne depuis... 2 minutes... 20 jusqu'à ce que j'ai fini d'écrire ce message!)

Etes-vous déjà allés vous battre pour une collection H&M "créateur"?

Je prends ce silence pour un oui.

Alors vous avez sûrement remarqués quelque chose d'étonnant: L'âge de vos concurrentes lors de cette course enragée! A 13 ans, elles sont déjà en jean slim, en perfecto en cuir et en bottes à talons vertigineux alors vous, à leur âge, vous portiez encore des jupes-culottes!

Mais passons...

Moi samedi: Collection de Sonia Rykiel pour H&M. Je me dis que c'est bon, cela ne va pas être la même folie que pour Karl et Jimmy Choo. Ainsi, je me dis "no soucy" (je suis presque bilingue... je dis bien PRESQUE, c'est à dire: "Brian is in the kitchen", je maîtrise).

Bref, après un petit-déjeuner confectionné par mes soins (corn flakes donc), je me rends dans le magasin.
Et là... il n'y a plus rien. Seules deux-trois femmes errent l'air d'âme en peine dans le rayon vide. Une amie trouve un pull d'une couleur improbable caché dans un recoin du magasin et tente de se convaincre que le jaune canari, ça lui va super bien au teint (quoique...).

Soudain, l'espoir renaît: je remarque soudain une paire de chaussettes bariolée au couleur de SR. Je les attrape. c'est clair, je vais faire un malheur avec.

Mais un doute survient en moi: il est écrit taille 24! Je m'approche de la vendeuse qui me dit que c'est une taille enfant mais insiste sur le fait qu'elles sont extensibles. Je lui demande si ces chaussettes sont assez grandes pour moi.

La vendeuse baisse les yeux et fixe mes panards. Elle me rétorque, stoïque: "NON".

Vexant... (FYI je fais du 41)

Morale de l'histoire: Et si je les coupe, je peux en faire des mitaines?

mardi 23 février 2010

Quand on vous dit "train" à quoi pensez-vous?

Vous pensez vacances, farniente, voyage voyage, parties, désirless (euh non ... peut-être pas!), cocotiers (euh... non... on est en Europe!)

On voit bien que vous n'avez jamais pris le train de 7h42 (ou 7h17, soyons fous!) faisant Lausanne-Genève!

Arrivé sur le quai, en nage évidemment (pourquoi préciser que votre réveil n'a pas sonné?!) vous voyez ce troupeau agglutiné sur ce tronçon de quai: il est positionné d'une manière tel à être en face de la porte quand le train arrivera. Repérez "l'homme qui murmurait à l'oreille des trains" (comprenez, celui qui est toujours stratégiquement placé) et collez-vous à lui, mais pas trop (vous avez vu sa tête?!)

Et là, attendez que le train entre en gare. Il arrive. Retenez votre souffle. les portes s'ouvrent. les occupants du train sortent avec peine. Foncez!

Pas de quartier. "les femmes et les enfants d'abord" ça ne marche plus. Donnez un coup de coude bien placé, retenez votre sac (surtout s'il est de marque!), serrez votre "20 minutes" contre vous (il faut se battre pour ce en quoi on croit), montez les escaliers en courant, repérez une place, foncez... aussi vite que vous pourrez (hommage à une épopée historique... Jurassique park ... II), asseyez-vous. Ouf.

Vous y êtes. Ouvrez votre 20 minutes. faites semblant de lire la page actualité avant de vous empresser à la page "potin".

Levez enfin les yeux, sortez de votre état comateux.

Comment n'avez-vous pu ne pas remarquer que LE canon du train est en face de vous?

Et pourquoi n'avez-vous, comme par hasard, pas eu le temps de vous maquiller ce matin?

Morale de l'histoire: il n'y en a pas!

2ème jour

Au fait, ce site étant encore en "mode création" et tout n'étant pas très clair (étant donné mes talents informatiques déjà attestés!), si vous cherchez la première page de mon roman, je dévoile le suspens...

Il faut cliquer sur "Inès Charleston, chroniques d'une fille branchée" qui se trouve de l' "Accueil".

lundi 22 février 2010

1er jour

Bonsoir,

Je réalise que c'est un grand pas pour moi et un petit pas pour l'humanité: Je viens de créer un blog!

(attention, 2nd degré!)

Pour moi dont les connaissances informatiques sont à peu près aussi faramineuses que les hommes de la préhistoire, cela relève d'un exploit ô combien fou (j'espère que vous en conviendrez).

Bon, étant donné que je suis (pour l'instant seulement, I hope) la seule rédactrice, lectrice, animatrice, de ce blog, je ne vais pas écrire un roman entier...

... quoique... celui-ci arrivera bientôt!

De quoi traitera ce blog: de ce qui intéresse les filles, c'est-à-dire: cours de la bourse, l'art du potager, moto, anthropologie... euh...

NON!

Je parle ce qui nous intéresse... vraiment! Des fringues, de mecs, d'amour, de sorties, d'amitié, de folie, de...

Je crois qu'on est déjà sur la même longueur d'onde!

J'espère à bientôt